Le voyage d’études

Moscou voyage
Départ pour la Russie

 

Voyage d’étude

 

Résolument tournée vers l’international, la Conférence Olivaint organise chaque année un voyage d’étude à l’étranger d’une semaine, réservé à ses membres et à ceux des associations partenaires.
L’objectif principal de ce voyage d’étude est d’offrir aux participants la possibilité de rencontrer l’ensemble des acteurs de la vie politique, économique et sociale du pays visité. Un tel objectif se réalise au travers de visites de lieux de décision, de pouvoir, de mémoire, ainsi qu’au travers de l’organisation de conférences et de débats.
Ce voyage permet également, grâce aux échanges avec des représentations diplomatiques européennes et françaises, d’aborder concrètement les relations internationales dans toute leur richesse et leur complexité.

 


 

Prochaine destination

 

Après un fascinant voyage en Iran en 2014, le bureau Romain Gary propose cette année la Russie comme destination, Nation au cœur de l’actualité internationale.

Guidés par deux membres russophiles et russophones de la Conférence Olivaint, la Branche Jeunes sera amenée à abattre les clichés pour découvrir un pays fascinant et sincère : la Russie sous toutes ses facettes, où s’affrontent tour à tour passions individuelles et collectives, pays partagé par son immensité entre la toundra, la steppe, les blés et les montagnes, pays formidable et extraordinairement complexe rassemblant des dizaines de peuples, de langues, de cultures et de fuseaux horaires, tous groupés sous l’identité russe et la direction de Moscou. Empire des tsars puis communiste, il reste marqué par des idéologies qui ont tant passionné, élevé et détruit. Puissance économique de premier ordre, sa vocation géopolitique que d’aucun qualifierait d’impérialiste définit une notion de puissance qui nous désarme souvent. Pays d’avenir par ses ressources énergétiques, et culturelles, elle reste malgré notre relative proximité une terre étrangère et souvent vu comme hostile.

 

Un pays gorgé d’histoire, d’eau, de bouleaux et de cerisiers, d’isbas, de popes et de samovars.
Une Russie à la fois païenne et chrétienne, imprégnée de forces traditionnelles et rituelles.
Une Russie où l’épique y côtoie parfois le folklorique, et l’odeur du chou celle des blinis.
Une Russie où l’ivresse n’est pas synonyme de résistance au froid, ou à la solitude.
Un voyage à la découverte d’une Russie décrite par Serguei Essenine dans sa Ravine : « les hommes sont robustes, parfois rustiques, mais aussi pudiques, la vie est dure, mais l’entraide est constante. Au milieu, de ces multiples personnalités, les coutumes sont fortes et peuvent briser des vies, certains pour y échapper doivent tout quitter. Des rencontres, l’amitié, l’amour. Tout y est ».

 

Le voyage débutera par la visite des instances politiques actuelles du pays et les trésors historiques de toutes les Russies, de la statuaire communiste à ce qui fait aujourd’hui l’identité russe et les spécificités d’un modèle que l’Europe se refuse encore à reconnaître comme tel. Il s’agira de comprendre les tenants et aboutissants des relations franco-russes à travers le prisme du business français en Russie et une visite d’une ville de l’anneau d’or. Le plus long chemin de fer d’Europe emmènera ensuite les Olivaints à Saint-Pétersbourg, la fastueuse. Au cours de ce voyage, les membres de la Conférence seront amenés à rencontrer un procureur russe, des chefs d’entreprises implantées en Russie, des personnalités du monde culturel et religieux.